martedì 16 settembre 2014

Les anges du passage vers l'au-delà


de Pietro da Cortona, 1656

 
Les anges psychopompes

Que veut dire ce nom étrange ?

Les anges psychopompes sont les anges chargés d’accompagner les âmes des défunts au Ciel.
Dans la mythologie grecque, déjà, il est fait mention d’un dieu psychopompe, du Grec ψυχοπομπóς (psuchopompos), littéralement « guide des âmes », qui est le conducteur des âmes des morts, le guide ou passeur vers l’au-delà. L'épithète s'appliquait entre autres à Apollon, Hermès ou encore Orphée. Beaucoup de croyances et de religions possèdent des esprits ou divinités, comme Anubis chez les anciens égyptiens, pour accompagner les âmes des morts.

Les anges psychopompes bien représentés dans l’art chrétien

Le christianisme médiéval reprend à son compte la croyance en ces anges psychopompes, que l’on trouve déjà dans le judaïsme tardif et dans certains écrits apocryphes. L’iconographie chrétienne affectionne tout particulièrement ces bons anges, qui escortent les âmes récemment décédées vers le Paradis, sans omettre ces démons hideux qui entraînent les damnés en l'Enfer. C’est souvent à l’Archange Saint Michel que revient l’honneur d’accompagner les âmes au Ciel et même celui de peser les âmes au moment du jugement dernier.
Aujourd’hui encore, il n’est pas rare de voir des sculptures d’anges dans nos monuments funéraires, surtout sur la tombe des enfants. 

 P. Gilles


« Au moment de la mort, 
l’ange gardien, le psychopompe céleste, 
recueille l’âme qui quitte le corps »

Origène


video
  
de Gabriel Fauré

In Paradisum deducant te Angeli; in tuo adventu suscipiant te martyres, et perducant te in civitatem sanctam Ierusalem. Chorus angelorum te suscipiat, et cum Lazaro quondam paupere æternam habeas requiem.


Que les Anges te conduisent au paradis, que les martyrs t'accueillent à ton arrivée, et t'introduisent dans la Jérusalem du ciel. Que les Anges, en chœur, te reçoivent et que tu jouisses du repos éternel avec celui qui fut jadis le pauvre Lazare.

Nessun commento:

Posta un commento