venerdì 26 ottobre 2018

Quelques bonnes réparties des Pères du désert




Un évêque d’Alexandrie, peu habitué aux austérités de la vie monastique, fut obligé de passer une nuit au monastère d’Ennaton. Avant de s’étendre sur le grabat de la cellule qu’on lui avait désignée, il remarqua sur le sol trois punaises. Il appela un frère et lui dit :
– Tu vois ?
– Ne t’inquiète pas, abba, au fond ce ne sont que des punaises ... Et puis, regarde, elles sont mortes.
Au petit matin, l’évêque se leva et, voyant le frère, lui dit :
– Les trois punaises d’hier soir étaient vraiment mortes ; mais quelle foule à leur enterrement !

photo prise au cours de l'enterrement


---------------------------------

En prévision de la visite d’un évêque, abba Macaire se rendit un jour au marché d’un village voisin. Il était en train de regarder avec méfiance quelques maigres poulets placés dans une cage lorsque s’approcha de lui le marchand qui lui souffla à l’oreille :
– Achète-m ’en un, abba. Aie confiance : mes poulets, je les fais venir chaque jour d’Alexandrie.
– Je n’en doute pas, frère. Tu as le seul tort de les faire venir à pied ...

----------------------------

Un jeune moine était en train de laver sa salade quand un frère l’aborda qui, voulant le mettre à l’épreuve, lui demanda :
– Sauras-tu me répéter ce que l'ancien a dit dans l'homélie de ce matin ?
– Je ne me souviens plus, avoua le jeune moine.
– Pourquoi donc écoutes-tu l’homélie, si tu ne te la rappelles plus ?
– Regarde, frère, l’eau lave la salade, cependant elle ne reste pas dans les feuilles ;
pourtant, ma salade est parfaitement lavée.