domenica 25 dicembre 2011

Douce Nuit : L’origine et la diffusion


"C'est le 24 décembre de l'année 1818 que Josef Mohr, le prêtre adjoint de la nouvelle paroisse Saint Nicolas à Oberndorf, donna un poème à Franz Gruber, organiste remplaçant et en même temps instituteur à Arnsdorf. Il lui demanda d'écrire une mélodie qui convienne pour deux voix solos avec choeur ainsi qu'un accompagnement pour guitare." C'est par ces mots, Franz Xaver Gruber (compositeur de la chanson) raconte l'histoire d'origine de la chanson « Stille Nacht ! Heilige Nacht !", („Douce Nuit! SainteNuit!") aujourd'hui connue dans le monde entier.
Les paroles de la chanson furent probablement déjà écrites en 1816 par Joseph Mohr à Mariapfarr au Lungau sous la forme d'un poème. On ne peut que spéculer pourquoi ce texte fut transformé en un cantique de Noël deux ans plus tard. Une légende dit que l'orgue dans l'église d'Oberndorf près de Salzbourg aurait été dans un si mauvais état qu'on n'aurait plus pu jouer dessus. Pour cette raison, les deux créateurs auraient écrit une chanson pour ténor, soprano et basse pour la soirée de Noël, qui fut présentée pour la première fois dans l'église Saint Nicolas à Oberndorf près de Salzbourg.
La chanson „Stille Nacht!" fut surtout jouée dans l'entourage et les sphères d'action de Joseph Mohr et Franz Xaver Gruber, mais les deux hommes ne furent, dans un premier temps, pas nommés comme créateurs de l'oeuvre. En 1866, la chanson fut reprise pour la première fois dans un registre de cantiques de la paroisse de Salzbourg. Avant, les familles Rainer et Strasser avaient propagé la chanson de Noël vers le Zillertal au Tyrol (1819) et les villes de Leipzig (1832) et New York (1839). Vers le tournant du siècle, des missionnaires catholiques et protestants transmirent la chanson sur tous les continents. Aujourd'hui, plus de 300 traductions sont connues dans beaucoup de langues et dialectes.

http://www.stillenacht.info/fr/douce-nuit/origine.asp

O Holy Night : 

Kings College, Cambridge


video


The choir of Kings College, Cambridge sing John Rutter's arrangement of Adolphe Adam's wonderful carol O Holy Night during Carols From Kings 2009

français





Douce nuit, sainte nuit !
Dans les cieux ! L'astre luit.
Le mystère annoncé s'accomplit
Cet enfant sur la paille endormi,
C'est l'amour infini !
C'est l'amour infini ! 

Saint enfant, doux agneau !
Qu'il est grand ! Qu'il est beau !
Entendez résonner les pipeaux
Des bergers conduisant leurs troupeaux
Vers son humble berceau !
Vers son humble berceau !

C'est vers nous qu'il accourt,
En un don sans retour !
De ce monde ignorant de l'amour,
Où commence aujourd'hui son séjour,
Qu'il soit Roi pour toujours !
Qu'il soit Roi pour toujours !  


Astro del ciel, Pargol divin,
Mite Agnello Redentor !
Tu che i Vati da lungi sognar,
Tu che angeliche voci nunziar,
Luce dona alle genti,
Pace infondi nei cuor !

Astro del ciel, Pargol divin,
Mite Agnello Redentor !
Tu di stirpe regale decor,
Tu virgineo, mistico fior,
Luce dona alle genti,
Pace infondi nei cuor !

Astro del ciel, Pargol divin,
Mite Agnello Redentor !
Tu disceso a scontare l'error,
Tu sol nato a parlare d'amor,
Luce dona alle genti,
Pace infondi nei cuor !


Silent night, holy night,
All is calm, all is bright.
Round yon Virgin Mother and Child.
Holy infant so tender and mild,
Sleep in heavenly peace,
Sleep in heavenly peace.

Silent night, holy night,
Shepherds quake at the sight.
Glories stream from heaven afar,
Heavenly hosts sing Alleluia,
Christ the Savior is born!
Christ the Savior is born!

Silent night, holy night,
Son of God, love's pure light.
Radiant beams from Thy holy face,
With the dawn of redeeming grace,
Jesus, Lord, at Thy birth.
Jesus, Lord, at Thy birth.  



Nessun commento:

Posta un commento